Cavalcade

Lieu : Châtelet

 

Date : Dimanche 29 mars 2015

 

[Le dimanche qui précède Pâques]

 

Contact : ASBL Centre-Ville 071/ 24 37 22

 

La Société des Gilles de Châtelet a été fondée en 1972. Elle est composée de Gilles, et depuis le début des années 80, de paysannes, recrutées parmi les proches des Gilles.

Les Gilles et les Paysannes sont tous habillés des costumes traditionnels de Binche.

La Cavalcade de Châtelet a lieu traditionnellement le dimanche des Rameaux (dimanche précédant le dimanche de Pâques).

 

Les soumonces ont lieu les deux samedis et le vendredi précédant la Cavalcade. Les Gilles déguisés et leur suite suivent toujours le même parcours : départ de la place de l’Hôtel de Ville, rue Neuve, place du Marché, rue du Commerce, place du Perron, rue des Brasseurs, place de la Victoire et retour vers la place de l’Hôtel de Ville.

Le premier samedi, de 14 heures à 22 heures, la première sortie est une soumonce en sarrau. Elle annonce la Cavalcade toute proche. Les Gilles sont alors revêtus d'un sarrau bleu, foulard rouge à petits pois blancs, sabots, casquette noire et ramon.

Le deuxième samedi, également de 14 heures à 22 heures, la deuxième sortie est une soumonce costumée, à laquelle peuvent prendre part les Gilles et les Paysannes, ainsi que tous leurs amis.

 

La troisième soumonce se fait l'avant veille de la Cavalcade. Le vendredi soir, toute la Société des Gilles sort en pyjama ou robe de nuit, bonnet de nuit, avec dans la main un bougeoir.

 

Le jour de la Cavalcade, les Gilles démarrent de trois endroits répartis dans Châtelet (rue de Fleurus, rue de la Vallée et Châtelet ville). C'est à 3h00' que les Gilles arrivent chacun à leurs départs afin d'y être bossés et préparés. Champagne, huîtres et différents mets leur seront servis en guise de petit déjeuner. Vers 6h00', les trois groupes démarrent et commencent à animer la ville. Tous trois se dirigent vers le bas de la rue du Calvaire (endroit appelé "La Tenaille"). Après une petite querelle de tambours, les Gilles des trois groupes s'embrassent et se souhaitent une bonne cavalcade. La Société se reforme en un seul groupe et la Cavalcade commence.

A partir de 15 heures, un cortège carnavalesque défile dans les rues du centre ville de Châtelet. Chaque année des groupes folkloriques venant de Belgique, mais aussi de France, de Hollande et d’autre pays aussi lointains que Tahiti sont invités.

 

Depuis 2013, un géant représentant le peintre Pierre Paulus est présent lors de la Cavalcade de Châtelet. Pierre Paulus, originaire de Châtelet, est un peintre belge très connu. Il a notamment dessiné le Coq Wallon. Ce géant a été réalisé par un chatelettain passionné de folklore, Monsieur Murphy Smets.

 

A 18 heures, tous les groupes folkloriques participent au rondeau final. Ils défilent devant les édiles et font une petite représentation d’une dizaine de minutes (chorégraphie, musique). Lorsque tous les groupes ont terminé de défiler, les Gilles arrivent et la liesse est à son comble, à grand renfort de batterie, de danse et d’oranges.

 

La tradition veut que le soir, vers 21h00', lors du rondeau final, un ou plusieurs Gilles passent essuyer les larmes des leurs qui pleurent la fin toute proche de leur Cavalcade.

Ensuite, un bûcher est allumé. On y brûle un Gille. Les Gilles se « débossent », c'est-à-dire qu’ils enlèvent la paille de leur costume et jettent cette paille sur le bûcher. Cette coutume annonce la fin de la Cavalcade.

 

La Cavalcade étant terminée, les Gilles rejoignent alors leur local, toujours à grand renfort de batterie et de musique.


Trois semaines avant la Cavalcade, la fête foraine, forte d’une cinquantaine de métiers forains vient s’installer dans le centre ville de Châtelet.

 

L’affiche de la Cavalcade de Châtelet est tirée d’une œuvre d’un autre peintre chatelettain, Albert Chavepeyer, une lithographie appelée « Plumes au Vent ».